Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

La Terre

Nous entrons dans une période de transition entre deux saisons, l’hiver et le printemps qui arrivera le 12 février prochain.
Chaque période de transition est marquée par l’élément Terre.
J’en profite pour vous parler d’une notion élémentaire, l’ancrage.

L’ancrage c’est avoir les pied sur Terre, être présent.
C’est se connecter à l’énergie de la Terre en sortant de sa tête pour aller dans son corps.
Marcher en toute conscience, si possible pieds nus, est un excellent moyen de s’ancrer, mais aussi rire, aller dans la nature, chanter, aimer, danser, se promener, pratiquer du Qi gong…

Être humain signifie d’ailleurs être la Terre.

Humain vient d’humus, signifiant le sol, la Terre. Humus à engendrer humain mais aussi humilité.
Certaines légendes racontent que nous sommes la chair de la Terre, les enfants de la Terre Mère.
Nous aurions été pétris, façonné dans l’argile ou que nous serions sortis des marécages laissés sur la terre par l’empreinte de l’eau.

Être humain et non pas faire l’humain, avoir l’air humain, ou paraître humain.
Être sans avoir ou faire, juste être, c’est exister, être vivant, s’incarner.
Le seul moment ou nous existons c’est maintenant, et maintenant ne s’arrête jamais…
Le passé n’est plus, le futur n’est pas.

Lorsqu’on remarque que les pensées sont trop présentes, aller dans son corps, retourner à la Terre c’est retourner chez soi!

Le Qi gong, avec entre autre la posture de l’arbre et la méditation, constitue une méthode remarquable pour s’ancrer.
Les propriétés de l’élément terre sont la lenteur, l’attention, la sobriété, la sensualité, la nourriture.
C’est un élément Yin, féminin, maternel, nourricier.
Les organes associés sont l’estomac et la rate.

L’ancrage nous ramène au présent, et donc à la réalité et à la connaissance. En effet on ne peut connaître que par l’observation, l’écoute, on ne peut recevoir que si on laisse de la place … au vide, au silence.
Ce recentrage n’a rien d’égocentrique car la connaissance, la conscience que l’on en retire peut rayonner sur notre environnement.
Comme je le disais dans mon article précédent le striatum qui en veut toujours plus, nous malmène et détruit la Terre .
Déjouons son appétit en lui donnant plus… de qualité Terre. En intégrant cette notion d’ancrage nous pouvons ralentir, agir avec conscience et douceur sur notre entourage et sur la nature.

Face aux problèmes que la Terre rencontre aujourd’hui, le Qi gong est une formidable proposition car avec le temps on apprend à ne plus être dans un clivage entre la salle de pratique et le quotidien. L’ancrage est une notion fondamentale à intégrer dès aujourd’hui pour rayonner sur ce qu’on nomme le monde de demain!
On n’hérite pas de la terre de ces ancêtres, on « empreinte » celle de nos enfants.

Le nouveau monde a besoin de notre maturité. Nous n’avons plus le loisirs de nous laisser guider par nos désirs personnels, de nous laisser troublé par le mental qui se joue de nous.
Nous ne sommes pas seul nous sommes un collectif, nous sommes la Terre, nous devons penser avec cette vision globale. Nous ne sommes pas coupés de la nature nous sommes la nature.

Si je suis un être humain , je suis la Terre!

Poster un commentaire

Atelier d'automne à L'Oasis du Tao

Plus d'infos