Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

L’Hiver

A la Toussaint l’automne s’éteint et l’énergie, au dynamisme tumultueux, change pour celle de l’hiver, lente, dense et régénérante.
Marqué par l’élément de l’eau, le Yin s’accroît, il atteindra son apogée au Solstice d’hiver, le 21 décembre .
Le mouvement de l’eau, gravite vers le bas, la sève des arbres descend profondément dans le sol, c’est une invitation au dépôt, au repos, à l’intériorisation, source de régénération.

Lorsqu’on commence la pratique du Qi gong, le silence, la lenteur et le vide peuvent être compliqués à aborder.
En effet on est face à tout ce que le mental, l’action, le bruit et l’agitation masquaient: douleurs physiques et psychiques, histoires personnelles, défi à relever, impatiences, vulnérabilité, fatigue etc … tout ce qui était « sous le tapis ».
Il est donc important de savoir que le bien-être n’est pas immédiat, on doit passer par les enseignements du silence avec douceur, compassion et bienveillance, c’est une pratique d’honnêteté.

Les tibétains disent que la paresse consiste à remplir sa vie de milles activités pour éviter d’aborder les questions essentielles

Faire silence permet ainsi de ressentir, de dissoudre sa carapace, et si on en vient à ressentir plus fort nos peines, les deuils se font, les sentiments circulent, on remarque que l’on ressent aussi les joies pleinement. Les pensées, les émotions circulent à l’image d’une eau de rivière vivante et libre et non plus d’une mare stagnante. Ressentir c’est être libre!

« Se promener à la naissance des phénomènes » comme dit Tchouang Tseu!

Il est essentiel d’identifier ce qui nous meut. L’attention permet de se connaître et d’orienter l’intention: le Yi.
Là où je dirige le Yi, ira le Qi, l’energie.
L’attention permet ainsi de repérer notre fonctionnement de sortir de vieux schémas obsolètes, d’habitudes irréfléchis, et de dompter le Xian, le singe qui symbolise la partie incontrôlable du mental qui se joue de nous. Libérez vous ainsi de toute réactions réflexes, de mauvaises habitudes, de compulsions ou répulsions insensés, de mouvements parasites.
A l’image des arbres, effeuiller tout ce qui peut l’être: actions, pensées, mouvements, paroles… revenez simplement à l’essentiel et laissez vous couler dans l’énergie de l’hiver.

La pratique de l’attention, la voie de l’eau, source de vie, c’est donc la clé de la liberté.

Dans votre pratique du Qi gong, retenez les qualités propres à l’énergie de l’hiver: la lenteur, la douceur, densification, l’épuration, la subtilité, la retenue du mouvement, l’écoute du mouvement naissant.

Privilégiez tous les étirements qui ouvre la région lombaire, de ming men, des reins.
Pensez également à tenir au chaud et à masser la zone lombaire et les pieds ( le méridien des reins prend sa source sous la plante des pieds).
La pratique de la posture de l’Arbre est idéale pour tonifier et renforcer les reins.

Soyez attentif à l’eau dans votre corps, pratiquez avec fluidité.
Imaginez que votre bassin est comme une coupe pleine et ressentez son poids.
Nous sommes composés de plus de trois quarts d’eau et nous interagissons avec elle par les pensées, les émotions…
L’eau possède une mémoire et une intelligence insoupçonnée. Alors interagissez avec elle en conscience!

Pour conclure avec une touche de magie, je vous invite à regarder ce magnifique reportage sur l’eau:

Poster un commentaire

   
La saison prochaine

   

Plus d'infos